Organisation contre l'impérialisme américain.

Répondre

Sujet : Colombie-Fumigations

Avatar Lettre Ouverte a George Bush
03/01/2006

LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DES ETATS-UNIS GEORGE W. BUSH

PLAN COLOMBIA

FUMIGATIONS DANS LA SIERRA NEVADA DE SANTA MARTA


Depuis 1997, jaide une ONG française Tchendukua . Le but de l'association est la récupération de terres pour les Indiens Kogis qui vivent dans La Sierra Nevada de Santa Marta.

En 2000, nous avons acheté La Luna, une terre ayant un accès à la mer. Pour la première fois, depuis l'invasion espagnole, les Kogis possédaient une terre chaude.
Ils étaient heureux et plein d'espérances.

Fin 2004, La Luna a été déclarée Réserve Environnementale , lieu protégé…
La Sierra est une des Réserves de Biosphère de l'UNESCO.
Quinze jours plus tard, le 17 juillet, un avion de la Dyncorp (société américaine) a fumigé La Luna. Un seul passage a suffi pour provoquer un désastre total.
Il a quelques semaines, j'ai visionné le deuxième documentaire que nous avons fait sur les Kogis. Maintenant, La Luna ressemble à certaines parties d'Asie après le Tsunami
Je n'arrivais pas à y croire.

Les Kogis avaient mis quatre ans pour régénérer les sols, à présent ils vont devoir attendre des années pour replanter. Tout est contaminé, les ruisseaux sont à sec car il n'y a plus d'arbres pour retenir l'eau.
Que vont-ils manger ? Que vont-ils boire ? Où vont-ils aller ?

Notre directeur à Santa Marta avait organisé il y a longtemps, avec les Kogis et les fermiers voisins, l'éradication des plants de coca à la main.
Il n'y avait pas de coca sur les terres de La Luna.
Il n'est pas possible que vos avions, si sophistiqués, soient incapables de détecter un village Indien.

Dans une des scènes du film, on voit un chamane, assis devant sa maison, autour de lui, tout est dévasté, il pleure.
Cette image est insupportable, elle restera à jamais gravée dans ma mémoire.
Oui, Monsieur Bush, contrairement à ce que vous croyez, une image peut provoquer beaucoup de colère.
Souvenez-vous de la célèbre photo de Nick Ut, la petite fille nue, brûlée par le Napalm, qui court en hurlant sur une route au Vietnam .
Cette image a eu un impact énorme aux Etats-Unis.

Lors de sa visite en Colombie (avril 2005) Condolezza Rice a demandé au président Monsieur Alvaro Uribe d'intensifier les fumigations, de changer les lois pour pouvoir aussi arroser les Parcs Nationaux : La Macarena, El Catatumbo et La Sierra Nevada de Santa Marta, etc…

LA FUMIGATION DE LA LUNA LE 17 JUILLET 2004 ETAIT DONC ILLEGALE.

Dans la Sierra, les Kogis, Arsarios ou Wiwas, les Kankuamos et les Arhuacos commencent à avoir des problèmes de santé, des enfants naissent malformés (voir notes-page 14).
Au Vietnam, après 45 ans, les effets de l'Agent Orange se font toujours sentir.
Le nouveau cocktail empoisonné, s'appelle AGENT VERT. Pris un par un, les ingrédients ne semblent pas si dangereux. Mélangés et utilisés à des concentrations hors normes cela devient
une arme redoutable.
L'Agent Vert est composé de Round Up Ultra (Monsanto), POEA, COSMOFLUX 411F (usage interdit aux US) et fusarium oxysporum EN-4.

Le Dr. David Sands, scientifique américain qui a fait des recherches sur le EN-4, admet lors d'une interview par la BBC en 2000, que nous pouvons employer indifféremment les mots Guerre Verte ou Guerre Biologique.
Quand il y a eu quelques cas d'Anthrax dans votre pays en 2002, cela a fait grand bruit.
Tout de suite il a été question d'une attaque biologique commise par des terroristes !

Le gouvernement Hollandais a donné en 2004, 500.000 euros pour un programme d'éradication à la main des plants de coca dans une réserve d'Amazonie et dans la Sierra. Une partie des fonds doit servir à planter des cultures de substitution ainsi qu'au développement social.
Dernièrement les Pays-Bas ont demandé à Julia Miranda, directrice des Parcs Nationaux,, si la décision de fumiger les endroits protégés est définitive. Dans le cas d'une réponse affirmative les Pays-Bas suspendront ce programme financé par leur ambassade.

Monsieur Bush, vous et votre gouvernement serez responsable du génocide ou ethnocide (voir notes-page 10) des plus anciennes civilisations précolombiennes de Colombie.

Le vrai nom de cette soi- disant guerre inutile contre la drogue est GUERRE CHIMIQUE et BIOLOGIQUE .

Entre 1999 et 2004, 600.000 hectares ont été fumigés, 8.500 ont été éradiqués !
En 2004, malgré un record de fumigations, pas un hectare n'a été éradiqué.

Monsieur Bush, oserez-vous dire que vous faites cela Au Nom de Dieu ?
Où sont les courageux scientifiques américains qui ont fait arrêter l'usage de l'Agent Orange au Vietnam en 1971 ?

REQUIEM POUR LA SIERRA NEVADA DE SANTA MARTA !

Paquita (May 2005)
kogis@wanadoo.fr

NOTES :


UNITED NATIONS
Economic and Social Council
Distr. GENERAL E/CN.4/2005/88/Add.2 10 November 2004

COMMISSION ON HUMAN RIGHTS Sixty-first session Item 15 of the provisional agenda

INDIGENOUS ISSUES
Human rights and indigenous issues.
Report of the Special Rapporteur on the situation of human rights and fundamental freedoms of indigenous people, Mr. Rodolfo Stavenhagen Addendum MISSION TO COLOMBIA*

Page 10

On the western slopes of the Sierra Nevada de Santa Marta, an area visited by the Special Rapporteur, the Kankuamo people (3,000 families, 13,000 people and 12 communities), who live inside the “black line” which marks the traditional boundary of their territory, are now in the process of reclaiming their indigenous identity. Their lands have been recognized, but no reserve has yet been established. Guerrilla groups started arriving in the 1980s and AUC set up a base there in the 1990s, with the result that the number of kidnappings and murders escalated to a level far above the rural and regional average, particularly from 1998 onwards. It was then that the massacres of indigenous people, the mass displacements, the blockades and the forced confinement of communities to their villages began. More than 300 families are reportedly still displaced as a result of attacks and threats of various kinds. The accounts given to the Special Rapporteur testified to the continued ethnic cleansing, genocide and ethnocide of the Kankuamo people despite the protective and precautionary measures requested by the Ombudsman and the Inter-American Commission on Human Rights and several urgent appeals by a number of special mechanisms of the Commission on Human Rights.

Page 14

Indigenous organizations described to the Special Rapporteur the adverse effects of indiscriminate spraying, including environmental damage to the topsoil, fauna, flora and water, the destruction of subsistence crops and direct damage to human health, including birth defects. The Special Rapporteur was also told that there are technical and scientific studies to substantiate these assertions. The indigenous peoples see the aerial spraying of coca plantations as yet another violation of their human rights and, save for a few occasions when they have given their consent, actively oppose the practice; this position again brands them as guerrilla sympathizers, as happened after the rights marches organized by certain indigenous communities to protest against the spraying. The Office of the Ombudsman has received 318 complaints concerning spraying operations in three municipalities in Putumayo in July 2002 and their effect on 6,070 families and 5,034 hectares of land.

Paquita

Pas de logo
Envelloppe - Carte de membre

Pour s'élever il faut d'abord descendre en soi (Voltaire)

Retour